Intégrer une association humanitaire

association

Vous envisagez de rejoindre une association humanitaire en tant, par exemple, que jeune médecin diplômé.

Votre conscience de l’aide que vous pouvez apporter ne vous empêche pas de penser qu’il vous faudra sans doute être rémunéré pour y rester sur du long terme, car vous n’avez pas de ressources personnelles. Faisons ensemble un tour d’horizon des possibilités qui s’offrent à vous.

Fonctionnement d’une association humanitaire

Etant donné que vous formez déjà un petit groupe de plusieurs amis mais également quelques membres de votre famille qui voudraient s’impliquer, vous hésitez à fonder votre propre association humanitaire.

Le but des associations peut être une réponse aux besoins vitaux des humains : accès à l’eau, santé et faim

Il s’agit en général d’urgence, d’altruisme, de venir en aide aux plus démunis ou encore à ceux qui subissent des catastrophes naturelles ou tout simplement faire de la prévention.

Pour savoir quelles sont les lois qui régissent ces associations, la meilleure manière de mettre en place votre association, ou tout simplement obtenir l’avis et l’accompagnement de juristes, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de personnes compétentes pour créer son association

La rémunération dans les associations

Les associations loi 1901 sont à but non lucratif. Elles peuvent même avoir le statut d’association reconnue d’utilité publique.

Les associations humanitaires bénéficient d’une grande capacité juridique : elles peuvent recevoir des donations et des legs. Bien entendu elles doivent alors rendre compte du bon emploi de ces ressources.

Dans le cas d’un appel à la générosité publique il faudra le déclarer à la préfecture. Ceci signifie qu’une association peut exercer une activité dégageant des bénéficies, mais que ceux-ci doivent être affectés aux projets de l’association, c’est à dire à la réalisation de son objet social.

  • Le dirigeant d’une association peut percevoir une rémunération au titre de son mandat de dirigeant, dans la mesure où celle-ci ne sera pas supérieures à 3/4 du SMIC.
  • Il y a dans les associations une grande part de bénévolat bien entendu. Ils sont mus par la passion et l’engagement.
  • Dans ce cas les volontaires verront en général leur frais de voyage, leur logement et nourriture payés par l’association.
  • l’emploi de salariés nécessite pour les associations de respecter l’ensemble des règles figurant dans le Code du travail, (contrat de travail, et rémunération SMIC)

Pour conclure

La création d’une association humanitaire est donc assez aisée, il s’agit surtout d’utiliser les bonnes méthodes et de s’entourer de personnes compétentes

Laisser un commentaire