Restaurant à Paris

Honnêtement, il est difficile de dire quel est le premier restaurant de l’Histoire. En effet, la définition même du restaurant reste floue. Certains voient en effet dans les auberges de l’Antiquité une bonne approximation du restaurant moderne, d’autant que bon nombre d’établissements d’aujourd’hui fonctionnent toujours de la même manière.

En effet, les auberges servent à manger à leurs clients, essentiellement des voyageurs et autres itinérants, habituellement un plat unique à une ou plusieurs tables communes. Mais est-ce le type de restaurant typique auquel nous pensons en parlant de « se faire un resto » ? Sans nécessairement parler de restaurant étoilé, ni même de restaurant gastronomique, la définition d’un restaurant mérite que l’on s’y attarde, afin d’en exclure des établissements que l’on ne désigne pas, ou rarement, comme tels, tout en restant assez larges pour y inclure la plupart des lieux de restauration qualifiés par ce terme.

En réalité, la définition moderne d’un restaurant remonte au dix-huitième siècle, avec le tout premier restaurant à Paris ouvert par un cafetier, un certain Boulanger, en l’an de grâce 1765. En effet, M. Boulanger a ouvert un établissement d’un nouveau genre, que la plupart des établissements du genre imitent.

Parmi les points notables qui le distinguent des autres types de lieux où l’on peut se restaurer, notons la présence d’un menu affiché à l’entrée du restaurant, permettant aux clients à la fois de découvrir la carte de l’établissement, à savoir la liste des plats servis, ainsi que les tarifs pratiqués, afin d’éviter toute mauvaise surprise. En outre, les clients sont accueillis par un maître d’hôtel qui indique une table où les clients peuvent s’installer. Une table individuelle, plutôt que commune, encore un point à remarquer. Les clients passent commande pour être servis en parts individuelles, permettant ainsi à chacun de manger le repas correspondant à ses envies. Enfin, le service pratiqué est le service à la russe, qui sera popularisé quelques décennies plus tard par un ambassadeur russe à Paris, d’où le nom, et qui consiste à servir les plats en séquence, les uns après les autres, permettant aux clients de manger chaud.

Ainsi donc, nous venons de définir le restaurant moderne : menu, table individuelle, service à la russe, portions individuelles. Quoi d’autre ?

Laisser un commentaire