Cannabidiol : Quels sont les effets bénéfiques du CBD ?

Le CBD devient de plus en plus populaire en tant que supplément aux petits maux du quotidien. Si les recherches prometteuses sur ce cannabinoïde sont nombreuses, son potentiel est loin d’être totalement assimilé. Pour vous aider à savoir si le CBD peut être un ajout précieux à votre mode de vie, nous allons passer en revue les principaux effets du CBD sur la douleur, l’inflammation, et plus encore.

Comment fonctionne le CBD ?

Tout d’abord, il convient de rappeler comment le CBD interagit avec le corps. Il existe en chacun de nous un système de régulation appelé système endocannabinoïde (SEC). Ce vaste système de récepteurs encadre certaines parties du cerveau, du système immunitaire et du système digestif pour maintenir un état d’équilibre. Le rôle principal du CBD est de servir de médiateur au SEC, en lui apportant son soutien en cas de besoin.

Par conséquent, l’influence de la CBD pourrait s’étendre à l’ensemble de nos systèmes biologiques. Pour le dire simplement : partout où notre système endocannabinoïde est présent, le CBD peut être utile. Cette affiliation a bien sûr donné au CBD une réputation d’aide potentielle pour de nombreux problèmes de santé.

La CBD se présente aujourd’hui sous de nombreuses formes : huiles, fleurs, résines. Il existe un large panel de solutions légales et sécurisées pour trouver sur interne le produit qui vous correspond. Ici, nous avons un faible pour le moon rock de CBD disponible en achat en ligne.

Réduction de la douleur

La douleur nous affecte tous, mais pour ceux qui souffrent d’arthrite, de fibromyalgie et de plusieurs autres maladies chroniques, cette douleur devient souvent insupportable au quotidien. Les analgésiques sur ordonnance sont une option, mais ils s’accompagnent d’un large éventail d’effets secondaires possibles. Heureusement, une approche naturelle du traitement de la douleur a pu naître du CBD, grâce aux interactions possibles avec les voies de la douleur, les neurotransmetteurs et les terminaisons nerveuses.

Frontiers in Pharmacology a examiné l’impact des cannabinoïdes sur la douleur à travers une méta-analyse des recherches actuelles. Cet examen complet a permis de constater qu’il existe « une quantité modérée de preuves que le cannabis et les cannabinoïdes ont une action analgésique, en particulier dans la douleur neuropathique ».

Les chercheurs ont conclu que, malgré des résultats encourageants, les preuves concernant « l’efficacité et la sécurité de l’utilisation à long terme » des cannabinoïdes font défaut.

Réduction des inflammations

Bien que l’inflammation soit un mécanisme essentiel de la régénération et de la récupération, un excès est trop important, avec des répercussions significatives. On pense que l’inflammation chronique est le précurseur de dizaines d’affections graves. Il est donc essentiel de maîtriser votre réponse inflammatoire.

Dans une étude réalisée en 2011 au centre de santé de l’université du Mississippi, on a examiné les effets du cannabidiol sur l’inflammation et le stress oxydatif. Ils pensent que le SEC et ses récepteurs CB1 et CB2 peuvent jouer un rôle dans l’atténuation de l’incidence du stress oxydatif.

Compte tenu de sa médiation sur la SEC, les chercheurs ont suggéré que « le cannabidiol pourrait être utile dans le traitement de plusieurs maladies et affections humaines », ajoutant que « celles-ci incluent la polyarthrite rhumatoïde, le diabète de type 1 et de type 2, la maladie d’Alzheimer et la douleur neuropathique ».

Contre l’anxiété et la dépression

On estime que 300 millions de personnes souffrent de dépression et que 10 % de la population britannique est anxieuse. Ces deux troubles ont un impact majeur sur la qualité de vie. L’Université de São Paulo a constaté que la CBD réduit « l’anxiété causée par la simulation d’une prise de parole en public ». Les résultats, obtenus à l’aide d’un schéma randomisé en double aveugle, ont montré que « la CBD réduisait significativement l’anxiété, les difficultés cognitives et l’inconfort. »

Plus tard, en 2016, une étude publiée dans le Journal of Neuropharmacology a révélé que le CBD affecte les récepteurs 5-HT. Ces récepteurs sont impliqués dans des fonctions telles que l’agressivité, l’anxiété, la sociabilité et l’humeur. Bien que l’étude n’ait pas pu identifier le mécanisme d’action exact, les chercheurs ont conclu que « le CBD pourrait être un nouveau médicament antidépresseur à action rapide », en augmentant la libération des signaux des récepteurs 5-HT.

Troubles de la peau

La peau est le plus grand organe du corps et, bien qu’elle fasse un excellent travail pour nous protéger, elle a parfois besoin d’un coup de pouce. Le CBD a prouvé sa capacité à pénétrer profondément sous la surface de la peau, agissant sur les récepteurs CB impliqués dans des troubles tels que le psoriasis, l’eczéma et l’acné. Une étude réalisée en 2007 par l’école des sciences biomédicales a révélé que le CBD pouvait inhiber la prolifération des cellules immunitaires impliquées dans le psoriasis.

Une autre étude, publiée dans le Journal of Clinical Investigation, indique que le CBD peut également s’avérer utile dans le traitement de l’acné. Les résultats ont mis en évidence des interactions particulières entre le CBD, les glandes sébacées humaines et les récepteurs d’adénosine. L’étude a conclu que « le CBD a le potentiel d’être un agent thérapeutique prometteur pour le traitement de l’acné vulgaire ».

Laisser un commentaire